numérique

#TekkiCiTech avec Awa Sall

Après des études brillantes à Sonatel Academy, Awa Sall est devenue développeuse web au sein de Sonatel. Cette jeune femme volontaire nous a longuement parlé de son parcours et livre un témoignage poignant sur elle, sa formation et ses aspirations futures. 

Je suis née et j’ai grandi à Thiaroye. Je vis en famille avec mon père, ma mère, mes frères et soeurs ainsi que mes cousins.

“mon rêve était de devenir enseignante pour transmettre des connaissances.”

J’ai d’abord fait des études coraniques avant l’école en langue française. Après mon BFEM, mon père voulait que je continue dans une école privée mais je lui ai proposé d’aller vers le public étant donné que je m’en sortais bien. Quand j’étais plus jeune, en primaire, mon rêve était de devenir enseignante pour transmettre des connaissances à des élèves.

Mon père n’a jamais voulu que je fréquente une université publique. Après mon bac, j’ai fréquenté une école de formation professionnelle où j’ai fait du développement web sur conseil de l’un de mes aînés. Après mon BTS, j’ai continué en licence 3. C’est à ce moment que j’ai postulé à l’annonce de formation à Sonatel Academy. J’ai été appelée pour passer des entretiens, puis j’ai été sélectionnée. Après 8 mois de formation, j’ai fait mon stage à Sonatel. A vrai dire, ce sont les connaissances acquises durant la formation qui m’ont permis de trouver un stage puis un travail. Actuellement je suis toujours à Sonatel où je fais du développement.

“Aujourd’hui, ma mère est très fière de moi.”

Les week-ends, quand je suis à la maison, je passe mon temps dans la cuisine et à m’occuper des tâches ménagères.

À mes débuts à Sonatel Academy, ce n’était vraiment pas évident. Je me faisais gronder par ma mère lorsqu’il m’arrivait de rentrer tard. Elle n’avait pas compris ce par quoi je devais passer. Aujourd’hui, elle est très fière de moi.

Le conseil que je donne aux femmes est de ne rien attendre des hommes, d’être financièrement indépendantes et d’aller au bout de leurs rêves. Qu’elles essaient au moins d’apprendre un travail. Avec de la persévérance et de l’effort, cela peut aboutir à quelque chose. Mon unique objectif est de créer ma propre entreprise.

Dans l’avenir, une fois mariée, j’aimerais fonder ma famille, avoir des enfants et pouvoir concilier ceci avec mes aspirations professionnelles.

Avec le soutien de ma famille, je pense pouvoir y arriver.

#nitmoylepp

 

Découvrir plus
d’engagements

Handicap

L’handi-entrepreneuriat, symbole d’autonomie et de réussite.

culture

L’art,
un métier d’avenir

éducation

Le développement de nos pays passe par l’éducation des jeunes

éducation

Encourager la culture de l’excellence chez les élèves

Numérique

S’épanouir avec
le numérique.

éducation

Le maintien des filles à l’école, un engagement pour un avenir meilleur.

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email